Aviation, changement climatique et société: quelques représentations graphiques pour sortir de la vision réductrice promue par le secteur aérien

Xavier Capet, Directeur de recherche, LOCEAN-IPSL, CNRS et Sorbonne Université.
Mercredi 1 décembre 16h-18h en visio

La croissance des activités de transport aérien prévue par le secteur pour les 30 prochaines années et l’évolution récente des mentalités dans une partie croissante de la société placent l’aviation devant le défi pressant de réduire ses émissions de CO2. Pour cela un “panier de mesures” incluant le dispositif CORSIA a été conçu dans le cadre de l’organisation de l’aviation civile internationale (organe dépendant de l’ONU), et est progressivement mis en œuvre pour assurer une croissance neutre en carbone à partir de 2020. Une réduction plus ambitieuse de 50, voire 100%, des émissions sectorielles est également avancée par certaines parties prenantes pour 2050. Ce panier comprend diverses formes d’améliorations technologiques, notamment l’utilisation massive de carburants soutenables, agro-industriels ou de synthèse.

Une représentation graphique (ou modèle conceptuel) du dispositif d’atténuation imaginé par le secteur aérien est proposée afin de mettre en évidence les implications/interactions sous-jacentes entre croissance du transport aérien et le fonctionnement économique, politique et écologique de notre société. Après discussion des limites et zones aveugles de ce modèle, un modèle conceptuel plus complet mais similaire dans son esprit est introduit. La plus grande complexité de ce dernier permet de rendre compte d’un ensemble de faits et processus touchant le secteur aérien dans les sociétés occidentales. Elle offre également un cadre utile dans lequel réfléchir aux évolutions sectorielles possibles pour les prochaines décennies.