Reprise de savoirs / Faire écoles

Atelier de travail autour de la construction d’une Pluriversité de la Terre

Quand ? Le 22 août 2021 à 17h30
Où ? Notre-Dame-des-Landes
Sur inscription après invitation par l’organisation des rencontres

Descriptif de l’atelier :

Depuis quelques années des initiatives collectives visant la création de cadres alternatifs de transmission et de production des savoirs et savoir-faire ont émergé un peu partout en France, particulièrement sur les territoires en lutte.

Ces initiatives tentent de répondre à une crise de sens des institutions éducatives existantes, notamment l’enseignement supérieur, qui semblent plus que jamais déconnectées des problématiques et nécessités vitales auxquelles nous confronte la catastrophe écologique en cours et de plus en plus subordonnées aux injonctions productivistes et individualistes de l’économie capitaliste.

Comment répondre à cette crise de sens et tenter de renouer les liens sociaux détruits par des années de politique néolibérale ? Quels savoirs et modes de transmission et production de ces savoirs et savoir-faire seraient mieux à même d’accompagner les écologies populaires naissantes et les luttes en faveur des reprises de terres ? Comment se réapproprier ces savoirs pour renforcer les pratiques démocratiques d’auto-organisation ? Faut-il déserter les instances éducatives existantes pour favoriser l’invention d’institutions alternatives qui soient en prise avec les territoires de vie ou faut-il au contraire rester dans les institutions existantes pour les transformer de l’intérieur et les rendre plus perméables aux mouvements sociaux ?

Le but de l’atelier sur la Pluriversité de la Terre est de tenter de dépasser cette opposition en réunissant divers acteurs engagés dans la pratique et la réflexion sur des modalités alternatives de transmission et de production des savoirs : écoles liées à des territoires en lutte (école de la Terre dans le Limousin, sur la Zad de NDDL), structures et méthodes d’éducation populaire, acteurs associatifs, défenseurs des sciences citoyennes ou enseignant(e)s qui mettent en place des stratégies internes de transformation des institutions (Atecopol, appel “Le réveil écologique”)…


Quels stratégies, dispositifs, espaces ou structures mettre en place pour transformer les cadres et pratiques d’enseignement ? Comment penser les rapports entre intérieur (à l’institution existante) et extérieur (les territoires de vie, les luttes sociales, etc.) ? Quels ponts créer ? Comment réinscrire la transmission et la production des savoirs et savoir-faire dans des territoires de vie et en relation à des modes de vie collectifs ? Comment réarticuler savoirs et pratiques ?


“Pluriversité de la Terre” est le nom que nous donnons à l’horizon du chantier de réflexion ouvert par ces questions. Il s’agit, à travers cet atelier, de poser les premières pierres dans la construction d’un espace de transmission et de production des savoirs qui soit pluriel et articulé aux enjeux terrestres de notre temps.

Inscription pour participer aux rencontres :

Nous demandons à chacun.e de s’inscrire via le lien reçu sur invitation.

Afin de respecter les possibilités maximum d’accueil prévu pour ces rencontres (300 personnes). Il ne sera pas possible d’accéder aux rencontres sans inscription préalable.