L’héritage colonial de l’écologie et l’héritage écologique de la colonisation

Le 11e séminaire de l’Ecopolien, soutenu par la MSH Paris-Saclay, aura lieu le mardi 14 juin, de 18h à 20h, dans le cadre du festival du Printemps de l’histoire environnementale 2022.
Lieu : Maison du Portugal, Cité universitaire, 17 boulevard Jourdan, Paris 14e.

avec Guillaume Blanc, historien, Tempora, Université Rennes 2,et
Seloua Luste Boulbina, philosophe, chercheuse associée à l’université Paris Diderot.

Ce séminaire entend examiner l’héritage colonial de l’écologie – ou l’héritage écologique de la colonisation. Avec les deux invités, venus de l’histoire et de la philosophie, nous reviendrons sur les relations qui ont existé entre la colonisation, les préoccupations écologiques et la transformation des interactions matérielles et culturelles entre les sociétés et leur environnement. Nous nous pencherons également sur les survivances postcoloniales des pratiques de protection de la nature, d’extraction des ressources naturelle et de qualification des savoirs autochtones, ainsi que sur les dynamiques existantes pour s’en émanciper.