Tous les articles par André Estevez-Torres

Capture d’Etat : quand les entreprises sont aux commandes

le 31 mai 2022, 19h30-21h30 à la Maison de l’Île-de-France, Cité universitaire internationale, 17 bd Jourdan, Paris, 14e arrondissement.

Avec :
– Olivier Petitjean, Journaliste, éditeur de L’Observatoire des multinationales;
– Arianne Lambert-Mogiliansky, professeure associée en économie à l’Ecole d’Economie de Paris, spécialiste des tribunaux d’arbitrage sur les accords commerciaux internationaux;
– Olivia Chambard (excusée), enseignante et chercheuse en sociologie à l’Université de Paris I et au CNAM, travaillant sur l’éducation aux logiques entrepreuneuriales à l’université.

La révolution néolibérale a eu pour objectif de réduire le rôle de l’état au profit du privé. Son succès est sans conteste remarquable à travers le monde. Cependant loin de faire place aux lois du marché libre et concurrentiel (comme promis), elle a conduit à la concentration du pouvoir économique dans les mains de quelques multinationales (MNC) plus riches que nombre d’états nationaux. Ce pouvoir économique s’est très naturellement mué en pouvoir politique. Ainsi nous assistons depuis quelques décennies à une prise de pouvoir par les MNC de la gestion des affaires communes au détriment de l’intérêt collectif avec des conséquences délétères y compris pour la gestion de la crise écologique. Nous nous proposons de discuter quelques mécanismes de contrôle à portée déterminante dans le domaine des sciences et de la régulation environnementale.

Ce séminaire est organisé par l’Ecopolien avec le soutien de la MSH Paris-Saclay.

Présentation du livre «Rencontres intimes avec l’Anthropocène»

Un collectif de scientifiques, parmi lesquels des membres de l’Ecopolien, vient de publier Rencontres intimes avec l’Anthropocène : Récits personnels de scientifiques. Lire le communiqué de presse ici.

Résumé : Beaucoup de scientifiques considèrent que parler de leurs émotions dans le cadre de leur activité professionnelle pourrait les décrédibiliser : il faudrait uniquement parler de chiffres, rester impartial, esquiver le ressenti. Pourtant, face à certains scénarios du GIEC projetant des millions de morts climatiques et à l’effondrement en cours du vivant, comment garder cette posture ? Dans ce recueil, des scientifiques témoignent de leur prise de conscience face aux changements environnementaux d’origine anthropique ; il y a quelque chose qui échappe à la raison, une humanité qui a peur de se perdre en chemin et qui a pris conscience des limites du monde qu’elle habite.

Vous pouvez le lire gratuitement en version pdf ou le commander en version papier.

Continuer la lecture de Présentation du livre «Rencontres intimes avec l’Anthropocène»

Atelier d’écologie politique francilien: An interview by Burnout

A l’été 2019, pendant qu’elle était doctorante à l’Université de Chicago, Clara del Junco a réalisé un séjour de recherche au Laboratoire Jean Perrin. Elle a notamment été témoin de l’engouement de certains scientifiques pour les questions écologiques. Elle-même préoccupée par les questions écologiques en lien avec la pratique scientifique, elle décide de lancer un hors-série avec sa collègue Mathilde Gerbelli-Gauthier un an et démie plus tard. Cet hors-série s’intitule: Burnout: a zine about academia, travel, and climate change et il est disponible ici. L’interview ci-dessous est tiré de cet hors-série.

Continuer la lecture de Atelier d’écologie politique francilien: An interview by Burnout